Défense des services publics, les préserver au niveau local

0
72

Les services publics sont un acquis, aujourd’hui menacé,  du 20 ème siècle. Les gouvernements et les institutions européens considèrent que les services publics doivent être régis par la concurrence. Les transports (Sncf), l’énergie (EDF, GDF), la Poste sont par exemple privatisés ou en cours de l’être.

Nous considérons que les services publics ne peuvent être soumis à la concurrence, parce qu’ils doivent être accessibles à tous et constituer un facteur  de réduction des inégalités, ce qui ne peut se faire dans la concurrence.

Au niveau local, à Gentilly, les services publics sont encore très présents et sont un axe central de la politique de la ville. Des menaces existent cependant avec une progression de la gestion privée et la tendance à la baisse des moyens.

Agir pour défendre et développer le service public local

Gentilly à Gauche Autrement propose les axes suivants pour la prochaine mandature :

  • Garder une gestion publique du service public communal

On ne peut refuser la concurrence dans les services publics et en même temps recourir aux délégations de service public ou aux contrats confiant la gestion au privé (Véolia pour les ordures ménagères par exemple). Nous proposons :

  • De préparer le passage en régie de la gestion de l’eau (au niveau du syndicat des eaux d’Ile de France – SEDIF – ou à défaut à celui de l’agglo), ainsi que du ramassage des ordures ménagères (avec les communes de l’agglo ou à défaut au niveau de la ville)
  • De dégager des moyens suffisants pour un contrôle efficace des délégations de service public (géothermie, stationnement), avec une intervention des usagers
  • Faire participer les citoyens à la défense et au contrôle des services publics

Ils seront mieux défendus si les citoyens se les approprient. Nous proposons :

  • D’instituer une journée locale des services publics, pour les faire mieux connaître (« portes ouvertes »), avec la participation des agents et des usagers
  • De prévoir un débat public systématique pour les décisions de gestion du service public (délégation au privé ou pas ?)
  • D’avoir une présence des usagers dans les organes de contrôle
  • Amplifier la défense locale des services publics nationaux et régionaux

Pôle emploi, la Sécurité sociale, le Trésor public s’éloignent, les bureaux de poste de quartier sont menacés, le RER va mal, il faut réagir. Nous proposons :

  • De faire jouer un rôle de mobilisation au comité local des usagers des services publics
  • De créer un comité ad hoc pour l’amélioration du RER B, réunissant institution et usagers, pour une mobilisation d’ampleur