Quelle ville voulons-nous demain ? Soyons partie prenante de ses évolutions

0
214

L’urbanisme c’est l’aménagement de notre espace urbain. Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) définit l’ensemble des règles d’aménagements de chaque  ville. Le PLU de Gentilly, en cours, date de 2007.

En 2025, le  Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi) remplacera les PLU des communes constituant le Territoire Grand Orly Seine Bièvre, auquel Gentilly appartient. Il prendra en compte les évolutions environnementales, en particulier la nécessité de se protéger des effets du changement climatique.

 

Il définira l’évolution du Territoire et donc de notre ville pour les 15 ans à venir.

Ces évolutions nous concernent tous !

 

D’ici là, d’une façon limitée, dans un cadre défini par la loi, il est possible d’apporter des modifications à notre PLU 2007. L’écriture des modifications souhaitées a fait l’objet de concertations commencées en 2022.

 

Rappel des étapes passées, actuelles et futures

En 2022 ont été adoptés :

  • la Charte de développement et de construction durable, qui est signée entre la ville et les promoteurs. Elle prévoit en particulier pour ceux-ci des obligations en matière de qualité environnementale, de maîtrise des prix de vente et de concertation avec les habitants concernés par un projet.
  • Le Manifeste « L’habitat dans tous ses états », qui prend 24 engagements pour se loger aux portes de Paris.
  • Le permis de végétaliser, pour faciliter les initiatives des citoyens qui veulent s’engager à verdir la ville.

En 2023  la modification du plan d’urbanisme 2007 de Gentilly a les objectifs suivants :

  • Protection des espaces de nature en ville: les espaces verts épars, les cœurs d’îlots vont être repérés et déclarés non constructibles, les arbres existants et  leurs alignements protégés.
  • Mise en place de périmètres d’étude ou de projet: ils gèleront, sous conditions, les possibilités de permis de construire dans ces zones pendant 5 à 10 ans, le temps de la réflexion pour déterminer les types d’aménagement souhaités. Les zones prévues étant nombreuses, ce sera un obstacle aux opérations immobilières non souhaitées.
  • Réduction des emprises de bâtis au sol et augmentation des espaces verts de pleine terre.

La proposition principale est de doubler les espaces de pleine terre définis par le plan.

  • Régulation de la transition entre les immeubles hauts et les zones pavillonnaires

Il s’agit de créer un espace entre les deux avec une bande végétalisée de 8 m et une autre de 15 m avec des constructions limitées à R+4 (4 étages).

Préservation des espaces de pleine terre

Gentilly à Gauche Autrement  s’impliquera dans l’élaboration de ces nouvelles règles d’urbanisme

Nous aurons les objectifs suivants, à la fois pour la modification du PLU et l’élaboration du PLUI :

  • Augmenter fortement la présence de la nature en ville.

Il s’agit de végétaliser tous les endroits non construits ainsi que, chaque fois qu’il est   possible, les toits, les dalles de parking, les cours d’école…, de créer  un cheminement vert tout au long de la Bièvre, qu’elle soit ré-ouverte ou pas.

  • Maintenir une ville populaire aux portes de Paris,

Avec des logements à des coûts abordables pour tous. Pour ce faire, l’habitat social devra rester autour de 50 % des logements.

  • Renforcer la mixité des populations de notre ville.

Nous constatons que l’écart se creuse entre les habitants avec l’arrivée de nouveaux venus aisés attirés par des prix de l’immobilier élevés mais toutefois moins chers qu’à Paris.  Ces prix sont devenus inaccessibles aux habitants aux revenus plus modestes (classes moyennes) qui ont du mal à se loger à Gentilly. Il est essentiel de prévoir des logements dits « intermédiaires » pour pouvoir loger toutes les personnes  qui le souhaitent quels que soient  leurs moyens financiers. Une ville, ça marche au mélange !

  • Maintenir un niveau d’activité économique élevé.

Proposer des emplois sur place diminue les déplacements. C’est également une source de taxe foncière pour alimenter le budget de la ville et financer l’action sociale car les nouvelles entreprises sont taxées immédiatement. L’alternative serait de construire des logements de standing qui paient aussi la taxe foncière immédiatement (contrairement aux logements sociaux nouveaux exonérés pendant 15 ans). Cela irait cependant à l’encontre de l’objectif de conserver une ville populaire aux portes de Paris. Cette activité économique doit néanmoins être régulée, pour éviter les bureaux vides et diversifier les activités (PME, artisans, ateliers d’artistes, bureaux, commerces…). Elle est un élément de mixité sociale et contribue à éviter de devenir une ville dortoir.

Mixité sociale et préservation du patrimoine culturel.

Le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal ne doit pas s’écrire sans nous

Ce PLUi 2025, « i » pour intercommunal, devra prendre en compte les besoins spécifiques de chacune des communes.

Nous devons faire connaître les spécificités de Gentilly !

Nous devons pouvoir nous exprimer sur ce que sera notre environnement futur. Des réunions d’information et de concertation doivent se poursuivre au niveau de la ville. Pour permettre l’implication de chacun des participants dans ces concertations, il faudra éclairer chacune des propositions de modification du plan par des exemples, clairs et précis, afin d’aider les participants à se faire leur opinion.

Note ville va dépasser les 20 000 habitants, ce sera bénéfique pour nos commerces et cela apportera de nouvelles ressources pour maintenir et développer les services municipaux. Le grand enjeu des débats qui viennent est d’aboutir à un bon équilibre entre logements, espaces verts, services publics, activités économiques, dans un espace limité.

Où s’informer ?

  • Une exposition très complète est visible au service Urbanisme de la ville

19 rue du Val de Marne – du lundi au vendredi : 8h30-12h, 13h30-18h (le mardi jusqu’à 19h)

  • Sur le site du Territoire Grand Orly Seine Bièvre

https://www.grandorlyseinebievre.fr/au-quotidien/plan-local-durbanisme-intercommunal-plui

Comment donner son avis ?

  • Modification du PLU. L’enquête publique à Gentilly permettra au commissaire enquêteur indépendant d’entendre les habitants et de recueillir leurs informations. Elle aura lieu en juin ou septembre 2023. – Participons !
  • Plan Local d’Urbanisme Intercommunnal (PLUi). Pendant toute la durée de la procédure, toute personne peut adresser un avis ou des commentaires au Territoire :
  • Par courrier électronique : contact@grandorlyseinebievre.fr
  • Par voie postale à Monsieur le Président de l’EPT Grand-Orly Seine Bièvre – Immeuble Askia – 11, rue Henri Farman – BP 748 – 94398 Orly Aérogare Cedex) en précisant en objet  “Concertation PLUi”
  • Sur le site du Territoire Grand Orly Seine Bièvre, à la fin de l’article sur le PLUi, cliquer sur formulaire