L’urbanisme en pleine évolution

0
86

Gentilly dans 20 ans se construit maintenant

L’agrandissement de la Ville de Paris au XIX siècle, l’évolution de Gentilly du siècle dernier à nos jours nous ont légué un habitat composé de 53% de logements sociaux (réf. janv. 2010) et un bâtit privé de pavillons et d’immeubles, construits entre les deux guerres, dont l’entretien est inégal.

De grands projets régionaux sont désormais lancés. Ils auront des répercussions sur notre environnement immédiat. Par exemple dans le domaine du transport :

– Le « Grand Paris Express va bouleverser nos habitudes.

– La prolongation de la ligne 14 avec la  station  Gentilly CHU Kremlin-Bicêtre irradiera sur toute la rive droite de notre vallée.

Sur cette toile de fond viendront s’ajouter les projets locaux :

– L’Opération de Rénovation Urbaine (ORU) en cours, apportera à terme, une transformation de l’ensemble du quartier du Chaperon Vert.

– La ZAC de la Porte de Gentilly avec la construction de l’ilot Marquigny, le campus bioclimatique SANOFI, … modifieront notre ville .

– Les projets immobiliers publics ou privés en cours et à venir apporteront une population nouvelle.

Gentilly à Gauche Autrement propose les axes suivants

 pour la prochaine mandature :

Globalement une densification de notre ville est en cours. Sans faire varier le pourcentage de logements sociaux, passer de 17 100 à 20 000 habitants permettrait d’augmenter d’environ 700 logements le parc social.

• Saisir l’opportunité d’augmenter le parc social !

 Pourquoi  encore des logements sociaux ? Parce que nous risquons une fracture sociale qui mettrait face à face population aisée / population aidée. Une ville marche au « mélange  ». La pression foncière génère l’augmentation du coût du logement – loyer ou achat – et rend l’habitat dans la petite couronne, inaccessible aux couches moyennes. Comment ?

En soutenant une densification mesurée, accompagnée et réglementée, en allant vers 20 000 habitants, avec un équilibre social maîtrisé

En poursuivant  l’engagement des mandatures précédentes qui a permis à la population à revenu faible ou moyen de continuer à vivre aux portes de Paris. Permettre à ces populations de ne pas s’éloigner de leur lieu de travail voire de s’en rapprocher.

• Aider les propriétaires qui ne peuvent seuls entretenir leur bien !

Ils font partie de cette même couche moyenne. L’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) est un des organismes collectifs qui accompagnent ce type de rénovation.

• Maintenir une mixité sociale !

Nous soutiendrons tous projets immobiliers qui iront vers un équilibre de la population, vers une répartition des différents types d’habitat sur l’ensemble de la ville. Comment ?

En prévoyant également dans le nouveau parc social des types de logement accessibles aux couches moyennes, elles aussi de plus en plus exclues d’un habitat aux portes de Paris.

• Utiliser la démocratie participative !

Les projets de cette dimension concernent tous les Gentilléens, pas seulement le / les quartiers où ils se construisent. Réfléchissons ensemble au Gentilly que nous voulons. Comment ?

En ouvrant un débat public sur le Gentilly que nous voulons dans 20 ans

Contactez-nous gentillyautrement@gmail.com